Le démantèlement d’une opération de trafic de drogue et de jeu illégal à Hawaï

En ce début de mois de juin, la police d’Hawaï et le FBI ont conjointement mis fin à un trafic de drogue et de jeux de casino illégaux de grande envergure. Trois des quatre suspects, âgés de 21 ans à 38 ans, ont été arrêté mais l’un d’eux reste à cette heure-ci toujours en fuite. Découvrez l’histoire de ce gang parfaitement bien organisé et extrêmement secret.

Tentez votre chance sur les meilleurs casinos belges :
jeux illégaux Hawaï

Un groupe super discret et très bien organisé

À la suite d’une opération longue de deux ans, durant laquelle les autorités locales et le FBI ont uni leurs forces, les malfaiteurs traqués ont enfin été arrêtés. Seul un des suspects a réussi à prendre la fuite et est actuellement activement recherché.

Le gang opérait sur l’île d’Hawaï et plus précisément dans les comtés d’Honolulu et de Maui. Les membres sont accusés de possession illégale d’armes à feu, trafic de drogue, de blanchiment d’argent et d’exploitation de sites de jeux illégaux. Ils risquent entre 5 ans de prison et la peine à perpétuité.

Durant les perquisitions, les autorités sont notamment parvenues à saisir 68 000 $ en cash, 15 kilos de méthamphétamine, 20 machines à sous et 7 armes à feu. Les policiers ont également mis la main sur des preuves hyper importantes pour prouver leur implication dans un système de jeux d’argent illégaux. Ils ont en effet retrouvé des registres, des tablettes et même un compteur d’argent.

Les autorités sont notamment parvenues à saisir 68 000 $ en cash, 15 kilos de méthamphétamine, 20 machines à sous et 7 armes à feu.

Le chef de la police locale, John Pelletier, s’est félicité de ces arrestations et du démantèlement de cet important réseau. Il a notamment déclaré que les autorités avaient porté plainte contre les quatre mis en cause : Maafu Pani (37 ans) ; Maliu Tauheluhelu (37 ans) ; Desmond Morris (38 ans et toujours en fuite) ; Touanga Niu (21 ans).

Il semblerait que Tauheluhelu était le chef du réseau. Pani était son bras droit et supervisait les activités, Niu avait pour mission de transporter la drogue et les produits illégaux, alors que Morris distribuait les substances illicites.

Trafic de drogue à Hawaï

Un marché de jeux illégaux très sophistiqué

En plus de leur trafic de drogue, les autorités ont pu constater grâce aux preuves recueillies que le groupe gérait aussi plusieurs sites de jeux illégaux. Les lieux contenaient principalement des machines à sous, mais les enquêteurs ont également relevé que les malfaiteurs utilisaient une application de jeu, qu’ils proposaient à leurs clients. Ces derniers pouvaient ainsi jouer sur cette plateforme illégale de n’importe où, qu’ils soient chez eux ou sur les lieux de jeu. Rien qu’avec ce business de jeux illégaux, la bande pouvait se faire plus de 2 000 $ par jour.

L’enquête a été compliquée en raison de la très bonne organisation du gang. Elle était très secrète et difficile à suivre. Les membres changeaient très régulièrement de téléphone et utilisaient une compagnie aérienne locale pour leurs voyages, où les contrôle de sécurité de la TSA n’étaient pas obligatoires. Les armes qu’ils possédaient étaient de plus intraçable. Ces « pistolets fantômes » sont en effet achetés puis démonté afin qu’il soit impossible de les tracer.

Les suspects comparaîtront devant le tribunal dès le 6 juin 2022, mais le procès devrait durer plusieurs semaines. Si les accusés sont condamnés, ce qui est fort probable au vu des preuves récoltées, ils risquent la prison à perpétuité.